Vêtements homme : une récession mitigée

Mode homme

Quand le pouvoir d'achat des français est revu à la baisse, la vente de vêtement aussi (vêtements tendance, vêtements élégants et vêtements sportswear confondus). Le secteur de l'habillement souffre, mais chose étonnante, contrairement aux femmes, les hommes gardent malgré tout leurs habitudes en matière de shopping vestimentaire.

Certes, la météo n'a pas facilité l'écoulement des collections printemps-été. Cependant, selon l'Institut Français de la Mode (IFM) la raison principale des mauvais résultats enregistrés en début d'année serait dû au retour de l'inflation. Pour autant et contrairement à ce que l'on pourrait penser, les hommes ne participent pas vraiment à cette récession et satisfont toujours autant leur souci d'exprimer un certain art de vivre au travers des vêtements de qualité qu'ils continuent d'acheter.

Le salut dans la promotion

Les hommes semblent effectivement moins perturbés par la crise de ce secteur que les femmes. Plus de la moitié d'entre eux fréquentent toujours les boutiques prêt-à-porter et avouent acheter autant de vêtements que d'habitude (53 %), contre seulement 40 % de femmes.

D'autre part, ils sont 40 % (soit deux fois plus que les femmes), à déclarer se faire avant tout plaisir lors de leurs achats de vêtements, qu'il s'agisse de vêtements classiques, de vêtements sportswear voire de chemises marque. L'IFM souligne toutefois que les achats réalisés lors d'opérations à prix réduits (soldes, promotions, vente privée) sont de plus en plus importants en France. Les achats au moment des soldes et promotions ont représenté environ 30% du chiffre d'affaires des enseignes en 2008, contre 28,7 % en 2007 et 20,1 % en 1998.

ch be lu ca